PIANO AND CO révèle ses cadavres exquis musicaux…

Actuellement, la Vieille Charité (Marseille) présente une exposition retraçant l’importance de l’arrivée du surréalisme outre-Atlantique et sa réappropriation par les artistes américains. PIANO AND CO est conviée à donner un concert en écho à ce vaste panorama pictural  dans la cour de cet ensemble architectural remarquable, spatialisé pour l’occasion, afin de plonger le public en immersion sonore complète… Nathalie Négro sera au piano préparé et interprètera en préambule « Music for Marcel Duchamp » de John Cage, courte pièce hypnotique et mystérieuse, créée en 1947.

John Cage en 1942, hébergé à New York chez Max Ernst et Peggy Guggenheim, a rencontré Mondrian, André Breton et Marcel Duchamp qui deviendra une figure tutélaire pour le compositeur. Ses œuvres vont alors se nourrir de la culture européenne arrivée aux Etats-Unis par le biais des artistes ayant fui le nazisme… Elève d’Arnold Schoenberg, Cage s’éloigne cependant rapidement des règles académiques de composition pour se tourner vers l’expérimentation. En 1938, préparant ses pianos sur l’exemple de son professeur Henry Cowell, il insère entre les cordes, dés à coudre, gommes, pièces de métal, morceaux de tissus et divers objets.

Ce dispositif lui permet de modifier et enrichir le timbre de façon imprévisible, et de proposer ainsi un orchestre de percussions pour un seul interprète. Cage décide alors d’étendre l’indétermination à l’acte même de composer.

La pianiste sera en dialogue par le biais d’un dispositif électroacoustique avec le compositeur Olivier Stalla. Le duo propose une soirée qui croise happening, performance et improvisation selon le principe du cadavre exquis… musical.